Musique et intermédialité dans le cyberespace

En bref

     Ce groupe de travail cherche à examiner les conséquences esthétiques, ontologiques, économiques et juridiques du passage de la musique en régime numérique et notamment dans le cyberespace. Il s’agit également d’élargir cette enquête à la question de l’intermédialité (le processus d’hybridation, de convergence ou d’interaction entre médias distincts à l’intérieur de la même œuvre ou du même artéfact), et notamment au rapport entre les pratiques musicales et les technologies sonores et visuelles à l’ère du web (de l’opéra au vidéoclip). Trois perspectives d’approfondissement sont mises en exergue :

  • une enquête sur les processus de production ;
  • une enquête sur la manière d’être des entités musicales et audiovisuelles ;
  • une enquête sur les façons dont nous en faisons l’expérience.

     Les principales problématiques abordées sont celles de

  • l’identité des œuvres musicales multimédia et leur propriété intellectuelle ;
  • l’identification générique (nature et évolution des genres et des styles à l’ère du web) ;
  • la question des auditeurs et des spectateurs à l’ère du web : les pratiques de partage, appréciation et réception en ligne ;
  • les nouvelles conduites d'écoute (perception, émotion et imagination) ;
  • l’interactivité et les systèmes de recommandation algorithmique ;
  • la diffusion digitales des œuvres : des plateformes audiovisuelles aux médias sociaux ;
  • l’enquête de la dimension intermédiale : son histoire, son évolution, ses techniques et ses contextes, notamment en rapport avec les pratiques musicales ;
  • la méta-datation des archives sonores et visuelles on-line.

     Ce groupe de travail sur la thématique « Musique et intermédialité dans le cyberespace : questions esthétiques, ontologiques, économiques et juridiques » ambitionne de répondre ainsi à un aspect d'un champ de recherche plus large que sont les « Espaces et lieux »

Partenariats

      Le travail de ce groupe s'effectue notamment avec trois laboratoires de recherche :

  • le laboratoire Musimorphose (Université de Nantes), dirigé par Philippe Le Guern, réunit des sociologues de la culture, des ethnomusicologues et des spécialistes des sciences de l’information et poursuit trois objectifs :
    • articuler une chronologie historique des transformations vers le numérique ;
    • comprendre comment le passage d’une culture analogique à une culture numérique et l’apparition d’un public de « digital natives » ont pu transformer nos usages quotidiens de la musique ;
    • examiner l’hypothèse selon laquelle le numérique constitue un levier de transformation des goûts musicaux et notamment comment internet pourrait être à l’origine d’une forme inédite de démocratisation culturelle.
  • le laboratoire Labont (Università degli Studi di Torino), centre de recherches sur l'ontologie dirigé par Maurizio Ferraris, et en particulier le groupe de recherche « Scienza nuova » qui s’occupe explicitement des problématiques ontologiques liées au web ;
  • le laboratoire Mirage (Università degli Studi di Udine), dirigé par Luca Cossettini, réunit une équipe interdisciplinaire aux compétences musicologiques et technico-scientifiques, se distingue au niveau international pour ses recherches appliquées à la conservation, la restauration et l'édition de documents sonores, et fournit depuis 1995 un outil opérationnel pour la compréhension historique et technique des bases d'écriture de la musique électronique et des systèmes de reproduction audio.

Participants

     Membres du CREAA

  • Alessandro Arbo (coordinateur)
  • Juan Barrera
  • Anne-Sylvie Barthel-Calvet
  • Philippe Geiss
  • Vincent Granata
  • Chloé Houillon
  • Benjamin Lassauzet
  • Sébastien Lebray
  • Ruben Marza
  • Tom Mays
  • Nicolo Palazzetti (coordinateur)
  • Pierre-Emmanuel Lephay
  • onathan Nubel
  • Francesco Spampinato
  • Jonathan Thomas
  • Julie Walker

     Collaborateurs extérieurs

  • Federica BressanChercheur en humanités numériques et archives sonores à la Stony Brook University de New York, Etats-Unis
  • Alessandro BertinettoProfesseur associé en philosophie théorique à la Università degli Studi di Torino, Italie
  • Luca CossettiniChercheur en musicologie et histoire de la musique à la Università degli Studi di Udine, Italie (laboratoire Mirage)
  • Lisa GiombiniChercheur en esthétique à la Università degli Studi Roma Tre, Italie
  • Philippe Le GuernProfesseur en théorie de l'art et anthropologie des mondes contemporains à l'Université Rennes 2, France (laboratoire Musimorphose)
  • Paolo MagauddaLecteur en sociologie de la culture et de la communication à la Università degli Studi di Padova, Italie
  • Angelo OrcalliProfesseur émerite en musicologie à la Università degli Studi di Udine, Italie (laboratoire Mirage)
Musées de la Ville de Strasbourg
Opéra National du Rhin
Conservatoire de Strasbourg
CDMC