LES:TRACES (Laboratoire des Etudes Sur : TRauma, Art, Commémoration, Engagement, Son)

En bref

     Ce groupe de travail cherche à déterminer le rôle que jouent les sons, le silence et le langage mémoriels lors des violences organisées aux XXe et XXIe siècles. Elle s’intéresse à toutes les manifestations sonores dans les situations conflictuelles et violentes : la musique, les bruits et autres sonorités, mais aussi les discours, les langages corporels et cérémoniels qui précèdent, accompagnent et suivent les formes de violence et de cruauté. Quels sons, silences et langages sont utilisés pour humilier, torturer, soumettre, anéantir l’autre, le déshumaniser ? Quelles stratégies de survie et de résistance ont été imaginées ? Quels processus mémoriels se sont développés ? Quels sont les effets sur le corps, la mémoire et l’identité ?

     Ainsi une première partie des recherches portera sur toute sorte de sonorités qui précèdent, accompagnent et suivent les conflits et les violences. Le groupe s'intéresse également à des nombreuses utilisations de sons, langages et musiques dans les conflits politiques et religieux (propagande, humiliation et torture, résistance...). Le son et la musique créent une symbolique de l’espace pour légitimer la propre violence et/ou pour dénoncer l’injustice de l’Autre.

     La deuxième partie des recherches abordera le rôle du son (langage, musique, silence...) au service du travail mémoriel, après les conflits et violences : le groupe s'intéresse aux stratégies narratives (aux niveaux textuel et musical) de ces œuvres qui ont été créées pour commémorer les atrocités ou pour rendre vivante la mémoire d’une communauté. Grâce à une méthodologie axée sur le croisement de différents secteurs disciplinaires, le groupe examine un corpus d’œuvres (musique, littérature, théâtre, cinéma...) dans une approche interdisciplinaire (musicologique, anthropologique, ethnologique, linguistique, sociologique, historique...).

     Ce groupe de travail sur la thématique « Trauma, Art, Commémoration, Engagement, Son » ambitionne de répondre ainsi à un aspect d'un champ de recherche plus large que sont « Mémoire et temporalité ».

Participants

     Membres du CREAA

  • Aurelio Bianco
  • Beat Föllmi (coordinateur)
  • Ibtissam Ouadidoctorante en études théâtrales à  l'Université de Strasbourg (membre du CHER)
  • Isabelle Reck (coordinatrice)
  • Belén Tortosadocteur en arts du spectacle, lectrice en langue espagnole l'Université de Strasbourg (membre associé du CHER)

     Collaborateurs extérieurs

  • Antonia Amo SánchezMaître de conférences en études hispaniques à l’Université d’Avignon
  • Cerstin Bauer FunckeProfesseur en littérature hispanique et française à la Westfälische Wilhelms-Universität Münster, Allemagne
  • Erwan BurelMaître de conférences en civilisation et culture espagnoles contemporaines à l'Université de Besançon (membre associé du CHER)
  • Raúl CaplánProfesseur en littérature hispano-américaine à l'Université Grenoble-Alpes
  • Marcel EgglerEnseignant à la Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften - Angewandte Linguistik Institut für Übersetzen und Dolmetschen de Winterthur, Suisse
  • Juana EscabiasDocteur en philologie hispanique
  • Emilie LumièreMaître de conférences en études hispaniques à l'Université Toulouse-Jean Jaurès
  • Cristina OñoroMaître de conférences en théorie de la littérature et littérature comparée à la Universidad Complutense de Madrid (membre associé du CHER)
  • Miguel PalaciosEnseignant d’art dramatique à la Escuela superior de arte dramático (ESAD) de Séville
  • Elise PetitMaître de conférences en musicologie à l’Université Grenoble-Alpes
  • Gérard PirlotPsychanalyste et professeur émérite de psychopathologie à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès
  • Eva RomeroDocteur et enseignante en sicences du théâtre à la Escuela superior de arte dramático (ESAD) de Málaga
  • Joana SanchezDocteur en langues et littérature étrangères
Musées de la Ville de Strasbourg
Opéra National du Rhin
Conservatoire de Strasbourg
CDMC