LES:TRACES (Laboratoire des Etudes Sur : TRauma, Art, Commémoration, Engagement, Son)

En bref

     Ce groupe de travail cherche à définir et à étudier les multiples rapports entre musique et guerre à l’époque moderne et contemporaine. Le concept de guerre est ici perçu dans sa signification la plus large possible de « conflit » : de la véritable confrontation militaire, aux « rivalités » et aux « querelles » plus au moins manifestes, jusqu’aux conflits de nature idéologique et/ou religieuse. Toutes les manifestations sonores dans les situations conflictuelles sont concernées : le bruit, les signaux, la violence exercée par la musique ou les sons, l’héraldique musicale, la propagande, les aspects identitaire et mémoriel. L'analyse porte sur l’implication de son et de musique à la fois dans les confrontations conflictuelles et dans la création d’œuvres musicales, pendant ou après un conflit.

     Ainsi une première partie des recherches portera sur toute sorte de sonorités (pratiques instrumentales, chants et signaux et sons) qui précèdent, accompagnent et suivent les combats. Le groupe s'intéressera également à de nombreuses utilisations de sons et de musique dans les conflits politiques et religieux (propagande, humiliation et torture, résistance...). La musique et le son créent une symbolique de l’espace pour légitimer la propre violence et/ou pour dénoncer l’injustice de l’Autre.

     La deuxième partie des recherches abordera l’acte musical au service du travail mémoriel, après les conflits : le groupe s'intéressera aux stratégies narratives (aux niveaux textuel et musical) de ces œuvres qui ont été créées pour commémorer les atrocités ou pour rendre vivante la mémoire d’une communauté (exemples d'Un survivant de Varsovie de Schönberg, de la 13e symphonie « Babi Yar » de Chostakovitch, ou du War Requiem de Britten...). Grâce à une méthodologie axée sur le croisement de différents secteurs disciplinaires, le groupe examinera un corpus d’œuvres (musique, théâtre, cinéma...) dans une approche interdisciplinaire (musicologique, anthropologique, ethnologique, linguistique, sociologique, historique...).

     Ce groupe de travail sur la thématique « Guerres et conflits aux XXe et XXIe siècles : Silence(s), son(s) et langage(s) mémoriels » ambitionne de répondre ainsi à un aspect d'un champ de recherche plus large que sont « Mémoire et temporalité ».

Participants

  • Aurelio Bianco
  • Beat Föllmi (coordinateur)
  • Mateo Martinelli
  • Ibtissam Ouadi
  • Isabelle Reck (coordinatrice)
Musées de la Ville de Strasbourg
Opéra National du Rhin
Conservatoire de Strasbourg
CDMC