Journées d'études « On the drums : Métamorphoses de la batterie » 13 et 14 avril 2023

Sommaire

En bref

 

Du 13 avril au 14 avril 2023
 

Collège doctoral européen (Université de Strasbourg)
46 boulevard de la Victoire, 67000 Strasbourg
Amphithéâtre

Tram C/E/F arrêt Observatoire

Entrée libre

 

     Journées organisées par Jacopo COSTA et Grégoire TOSSER, avec le soutien du CREAA, de l'Université d'Evry-Val d'Essonne et de la HEAR, dans le cadre du groupe de travail « Percussions ». Les journées d'études sont accompagnées d'un concert de clôture, donné par la classe de jazz de la HEAR, vendredi 14 avril 2023.

     Instrument encore relativement jeune (les premiers exemplaires datent de la fin du XIXe siècle), la batterie a rapidement obtenu une immense popularité, en particulier grâce à son utilisation dans le jazz, puis dans différents genres de musique amplifiée. Aujourd’hui, le milieu de la recherche, et notamment celui des Popular Music Studies, commencent à porter un regard scientifique sur la batterie, et les batteurs eux-mêmes adoptent de plus en plus une posture consciente et spéculative sur leur travail : la récente activité de recherche de Bill Bruford (batteur de renommée internationale reconverti aux études de musicologie) en est peut-être le meilleur exemple.

     Née dans les cirques et les théâtres de vaudeville comme un artefact de bricolage, permettant à un seul musicien de jouer simultanément sur plusieurs instruments (caisse claire, grosse caisse, cymbales, etc.), la batterie a su rapidement s’imposer comme un ensemble distinct et unitaire – plutôt que comme un assemblage de différentes percussions –, notamment grâce à des approches performatives conçues spécifiquement pour sa configuration, telles que l’interdépendance entre les baguettes et les pédales. Toutefois, malgré son statut d’objet universellement reconnaissable, la lutherie de la batterie résiste toujours à la standardisation : instrument modulable, personnalisable, elle existe dans toutes sortes de tailles, ses éléments peuvent être multipliés ou réduits selon les exigences des batteurs, elle peut être préparée, augmentée par l’ajout de percussions électroniques, imitée par les boîtes à rythme ou les plug-ins des logiciels de production musicale, et ainsi de suite.

     Les journées d’étude seront donc un moment de rencontre et d’échange scientifique au sujet de la batterie. L’évènement sera clôturé par un concert, organisé en partenariat avec la classe de jazz de la HEAR, consacré à des musiques composées par des batteurs.

Musées de la Ville de Strasbourg
Opéra National du Rhin
Conservatoire de Strasbourg
CDMC